intro   le projet   le chant du bois   la table    le fond   le manche  assemblage  ajustage du barrage   finition/réglages
______________________________________________________________________________________

Hiver 2004 / 2005 , la mandoline qui me donne des frissons c'est la Radio Flyer de John Monteleone , elle est simplement
superbe , magnifique , divine . Je n'aurais sans doute jamais l'occasion d'en voir une de près , et c'est pour cela que je vais
tenter de m'en construire une semblable .


Alors , elle est pas belle ?


Tout d'abord , la nurserie , un petit coin de paradis pas très avenant au départ , mais bien chaleureux quand même

Pour avoir une idée assez précise de la forme de la volute , j'ai récupéré la photo de cette mando sur le site du maître et je l'ai agrandie jusqu'à obtenir la longueur de 17.6 cm du sillet à la 12ème case . D'après mes souvenirs , j'ai dû multiplier la taille par 4 environ .
Sur la photo , on voit un savant montage entre le corps vu de face et la volute vue de dos , parceque la photo vue de dos était meilleure sur le site , et il me fallait malgré tout, la position des ouies ainsi que leur taille .. etc

Ce plan est un montage entre le corps de la F5 traditionnelle du plan Stewmac , c'est à partir de ce plan que je vais construire mon moule .

La hauteur des éclisses étant de 35 mm , on fait un moule un peu plus fin ( 30 mm ) en contreplaqué . Un peu moins épais , pour pouvoir ensuite épingler les contres éclisses , et également pour avoir une marge de visibilité pendant le collage de la table sur les éclisses .

égalisation du sciage de la scie à ruban . Notez les pinces avec un petit bout de bois en guise de "martyr" pour éviter l'arrachage du contreplaqué quand la râpe "sort" .

Concentré le luthier !! ( amateur )


Mercredi 13 octobre 2004
Voila le tasseau avant , habituellement  j'utilise du noyer , cette fois j'essaie l'érable , j'ai fait 2 encoches provisoires qui reçoivent les extrémités des éclisses  . elles seront ainsi maintenues pendant le séchage de la colle

découpe de l'éclisse supérieure , dans une "feuille" d'érable ondé , une piéce de 70 cm de long , 36mm de large 1.9mm d'épais . on commence par découper à la scie à ruban à 38 mm de large .

Puis on ponce de façon à avoir un champ parfaitement rectiligne sur la table à poncer ( ici , une plaque de faux plancher , novopan de 30mm sur lequel deux feuilles de papier de verre sont collées .)
c'est la dégauchisseuse du luthier .

Puis on règle la cale de sciage sur la scie à ruban à 36mm . Nota: une petite feuille de contreplaqué 5mm sur la table de scie permet de faire un sciage plus net .

une dernière vérification par rapport à l'épaisseur du tasseau avant

et finalement on scie à 36mm de largeur ( précaution : 2 vérifications valent mieux qu'une !)
Pourquoi 36mm alors que le tasseau fait 35mm , parcequ'il va y avoir un ponçage après avoir collé les contre-éclisses .

les extrémités des éclisses doivent être parfaitement nettes et coupées perpendiculairement , j'utilise une équerre et un cutter pour ça .

Pour cintrer les éclisses ( opération délicate et stressante ) je chauffe un tube avec une lampe à souder je plaçe la piece à cintrer entre deux feuilles métalliques et je le mets en contact sur le tube chaud  En donnant une certaine pression sur la pièce , c'est magique , le bois se cintre , Attention , l'érable ondé est très fragile et la casse est fréquente .

le travail en cours

une autre vue , Nota: la flêche dessinée sur le tasseau  c'est le sens du fil du bois .
la première éclisse est pratiquement prête .

Nouvelle technique de cintrage des éclisses , cette fois j'emploie un systeme de bande chauffante commandée par un thermocouple et un régulateur de température . j'ai commandé ce kit ICI

L'éclisse est entourée de papier genre sopalin imbibé d'eau déminéralisée puis le tout est enroulé par du papier d'aluminium . La bande chauffante est ensuite apposée contre , puis le tout est pris en sandwich entre deux bandes d'acier souple.

Voici l'ensemble au début de la procédure. La température est de l'ordre de 140°C , on attend 10 minutes avant de commencer à presser pour que le bois soit chaud . On commence par cintrer la partie concave.

Quelques minutes plus tard

Le cintrage est presque terminé

Le boitier de commande

Voici le résultat final , éclisses et tasseau collés , le tout est en cours de poncage .

Ouverture du scroll à la scie à ruban

Technique pour faire une surface plane de la pointe pour collage de la pièce de finition

Pour préparer les contre-éclisses et avoir un sciage uniforme , je place 2 contre éclisses côte à côte entre 2 lames de scie à métaux , je fais un trait de scie tout les 1/2 cm et la profondeur du trait de scie est limitée par les 2 lames fixées à plat . Avantage : la profondeur du sciage est toujours la même et il n'y a pas d'éclatement du bois comme cela se produit souvent quand on fait ça à la scie à ruban.

Collage des contre-éclisses sur les éclisses . Les contres éclisses sont chauffées au tube pour éviter la casse .

25/01/2005  conception d'un petit outil pour préparer les contre-éclisses

L'idée m'est venue , comme ça , tout bêtement .

Il s'agit d'un petit cube de bois dur , dans lequel il y a une gorge triangulaire , et un morceau de lame
de scie positionné à 5mm du bord .

Sur une planchette de bois , 2 vieilles lames de scie sont fixées , elles servent à scier toujours à la même
profondeur . L'outil est posé sur les 2 contre-éclisses bord à bord , et on scie contre le cube de bois .
Ensuite , il suffit de déplacer l'outil dans le nouveau trait de scie et ainsi de suite .
Avantages : les traits de scie sont espacés régulièrement , et l'outil assure le maintien  des
 contre-éclisses pendant le travail .


Voila , voila .